- 22 août 2019 -


Accueil > Randonnée et ... De tout un peu ! > Randonnée > Je n’ai pas que fait dans la dentelle

Je n’ai pas que fait dans la dentelle

Si aujourd’hui mes bricolages tournent principalement autour de la couture d’articles de randonnée, je n’ai pas toujours fait dans la dentelle.

Je vous présente mon fidèle compagnon de bricolage depuis une quarantaine d’années : un tour à métaux que j’avais créé et construit avec principalement de la tôle de ferraille de 10 mm d’épaisseur.

Tour _1 Le tour au travail. Eh ! si je l’ai fait, c’est pour qu’il bosse à ma place, non mais !

Mis à part le mandrin que j’ai acheté, tout le reste est du bricolage :
  • le moteur : récupéré d’une vieille machine à laver,
  • les poulies : tournées dans du bois,
  • la courroie et les roulements à billes coniques : des trucs de bagnole,
  • le banc : fers plats de 10 mm soudés par un artisan ferronnier et fraisé par un professionnel (là un défaut de moins de 1/10 ème de mm sur 600 mm de long, je ne savais pas faire,
  • toutes les autres pièces mobiles, chariots, contre-pointe, ... ont été sciées, limées, grattées, percées dans du fer plat de 10 mm.
Tour_2 Au début, le seul jeu qu’il y avait était celui qui permettait le glissement des pièces les unes sur les autres.

Aujourd’hui, à force de lui en avoir fait voir de toutes les couleurs, les chariots ont un jeu de l’ordre de 0,5 mm ! Cela ne m’empêche pas de tourner des pièces avec une précision sur le diamètre meilleure que le 1/10 ème de mm.


Grands mercis à mon tour qui m’a souvent aidé et m’aide encore dans mes bricolages.

Retour

Tontodailleurs