- 9 août 2022 -


Accueil > Randonnée et ... De tout un peu ! > Randonnée > Un sac à dos de 50 litres ... 500 g

Un sac à dos de 50 litres ... 500 g

J’avais déjà réalisé un sac à dos de 50 litres qui pesait 690 g. Je l’avais construit pour des randonnées hivernales et pour être porté sur des vêtements de froid. En conséquence, je n’avais pas pris soin du problème de l’évacuation de la transpiration et je ne m’étais pas trop penché sur les problèmes ergonomiques. Cela dit, il me donne satisfaction à l’exception de la barrette de poitrine que j’avais placée trop haut Arrhhggglll !

Cette fois, le sac que j’ai réalisé prend en compte ces deux aspects car je le destine à tous types de randonnée (ou presque). Sa structure est relativement classique :

Voici quelques images :

<table style="width: 100px; text-align: left; margin-left: auto; margin-right: auto;" border="1" cellpadding="2" cellspacing="2">

sac à dos de 50 litres Le sac porté un petit schéma du sac Le sac porté


Le sac par lui même :

vue de face vue de côté vue de dos
Les bretelles, la ceinture et un "tampon" sont construits avec le même tissu que le sac pour la partie externe, de la mousse de tapis de sol pour l’intérieur et et du filet épais pour la partie en contact avec le corps Les élastiques de compression latéraux se règlent par un "bloc-cordon" situé en haut à l’intérieur et à l’avant du sac. Un filet léger (mais résistant) à l’arrière permet d’y placer un volume de l’ordre de 4 litres max. Sur la vue précédente et celle-ci on voit l’ouverture du bas du sac par une fermeture "éclair" (masquée par un rabat).


<table style="width: 100px; text-align: left; margin-left: auto; margin-right: auto;" border="1" cellpadding="2" cellspacing="2">

Intérieur sac Dans la chapeau du sac, on voit la pochette à document avec sa fermeture éclair. Sur le haut du sac, le bloque-cordon servant à régler les élastiques de compression. A l’intérieur du sac, de chaque côté, les armatures en tube alu de 6 mm ; ils sont enfilés dans des passants et tenus écartés par un tube carbone-époxy de 4 mm.. Ce dernier est maintenu en hauteur par deux rabats avec Velcro.. Les deux tubes alu sont coudés en bas du sac, reliés entre eux par un petit tube de 4 mm. Cette partie basse est aussi maintenue en hauteur (sens inverse de ceux du haut) par deux autres rabats avec Velcro.


C’est beaucoup de travail, il faut vraiment aimer bricoler !

Les dimensions et positionnements de la ceinture et des brettelles ont été pris sur moi-même.. Donc si cela ne me va pas, je saurai où me plaindre !

Les matériaux proviennent pour la plupart de chez "Mondial Tissus", notamment la toile du sac (140 g/m² imperméable) que m’a obtenu "<a href="http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=5354">Micolett". Le tapis de sol vient de chez "D4" et la quincaille du "Vieux Campeur".

Et le tout ne pèse 500 g, Que du bonheur !

Pour l’instant, il se place bien sur mon dos. Je pars 3 jours en Bourgogne (10 - 12 mai 2008) en bivouac avec ma compagne. Au retour, j’en saurai plus sur la réalité de ce sac. S’il est bien, j’en ferai un autre pour ma compagne.

Retour

Tontodailleurs